Accompagnement de groupes / interventions

Associations, coopératives, collectifs informels, collectivités…

En apportant un regard extérieur et des outils adaptés, ces temps dédiés permettent de prendre du recul et d’agir sur des situations complexes.

Nos cadres d’intervention

Pour Pivoine, l’enjeu de fond est bien de mettre en place des actions qui tendent à faire de nous des êtres responsables, autonomes, avec un esprit critique aiguisé, une conscience la plus lucide possible de ce qui nous entoure ET une capacité à agir singulière et collective…

Prendre du recul

Prendre du recul peut passer par prendre le temps de faire le bilan d’une pratique (Analyse de pratique), ou se donner les moyens de retravailler l’organisation, (questionner le rapport au travail, à l’argent, aux responsabilités, à l’engagement etc.).

Il s’agit aussi parfois simplement de prendre soin du groupe, pour éviter les situations d’essoufflement, d’épuisement, de rupture, et éviter de se laisser aspirer par la machine.

S’offrir en équipe complète des temps coupés du fonctionnement de la structure est souvent déjà difficile à mettre en œuvre. De surcroît, l’animation de ces temps en interne pose problème : il est difficile d’être juge et partie prenante des discussions, de distinguer les intérêts personnels et collectifs dans sa menée d’animation. Le recours à un tiers garantit une animation en dehors des jeux relationnels habituels de l’organisation : elle permet notamment de questionner les évidences, de mettre en lumière les rôles , enjeux et résistances de chacun.

Mettre en commun des perceptions

Une organisation se complexifie au cours de son existence et peut finir par contenir différentes visions d’elle-même. Sans qu’elle soit en crise, elle perd de son tranchant, de sa puissance en laissant exister en son sein des visions qui s’opposent, souvent par ignorance d’autres réalités que la sienne. Il s’agit ici de permettre l’expression par chacun de sa vision de l’organisation et la compréhension par l’assemblée des tensions entre ces différentes visions. Ce peut aussi être un temps d’état des lieux de la situation, pour faire le point, saisir où en est chacun et où va le groupe : marquer un point d’étape.

Sortir d’une crise

Un événement critique – harcèlement au travail, burn-out, conflit interpersonnel, démission, licenciement violent, perte de financement etc. – déclenche une crise, souvent existante de manière latente depuis plusieurs années. Les rouages se bloquent, l’ambiance se détériore. Un point de non-retour est dépassé : l’équipe dysfonctionne et n’est plus capable de traiter en interne ce qui l’encombre. Un tiers est nécessaire pour traiter cette crise, c’est-à-dire l’analyser et décider collectivement des transformations à opérer au sein de l’organisation.

Opérer un basculement

Une organisation s’est constituée à partir des besoins et des désirs de ses fondateurs. Des règles, des habitudes, s’institutionnalisent. Le contexte change, des personnes partent, et d’autres arrivent dans cette organisation. L’organisation souhaite basculer dans un autre fonctionnement parce que les actions se transforment, les publics changent, les intentions de l’organisation aussi. Mais l’ancienne forme résiste, tandis que la nouvelle, émergente, est encore inconnue. Un tiers rend possible ce basculement en considérant les besoins de chacun dans cette nouvelle organisation.

Explorer le futur

Faire évoluer une organisation nécessite de se projeter dans son devenir. Ce besoin s’inscrit souvent dans un désir de refondation de ses statuts, de la charte qui lie ses membres ou du projet éducatif ou politique explicitant ses buts. L’intervention d’un tiers permet d’élaborer différents scénarios d’avenir, de les confronter publiquement et de les prendre en compte dans la conduite de l’organisation.

Notre mode d’intervention

Notre pratique d’intervention est constituée d’expériences et de méthodes venant de l’éducation populaire politique et de nos expériences individuelles et collectives dans les domaines de la formation, de l’accompagnement et plus largement en fonction de la singularité de nos parcours.

Nous utilisons systématiquement l’alternance de temps individuels et collectifs ; de travaux oraux et écrit ; de théorie et de pratique, d’approches physiques sensibles et intellectuelles.

Nos méthodes de travail sont nourries et reposent plus particulièrement sur trois méthodes que nous nous attachons aussi à transmettre :

 

* L’entraînement mental. Élaborée dans le maquis du Vercors et actualisée en permanence depuis, cette méthodologie propose de s’entraîner à démêler, analyser des situations pour développer son esprit critique, faire travailler les contradictions, repérer comment le social traverse l’individu et se doter d’une capacité d’agir collective et individuelle.

* Le théâtre de l’opprimé. Théorisée par Augusto Boal, dans les années 70 au Brésil, c’est une méthode d’éducation populaire théâtrale, tournée vers la compréhension du monde et de ses structures. C’est aussi une méthode d’intervention qui permet d’analyser les pratiques et les situations, d’imaginer et de se préparer à une action transformatrice dans un principe de coopération, en dévoilant les conflits et leurs enjeux pour les faire évoluer.

* La socianalyse. Cette méthode d’intervention s’inspire des principes théoriques de l’analyse institutionnelle, branche de la sociologie critique. Elle repose sur l’analyse des forces dialectiques qui traversent une organisation. Ce travail d’enquête et de recherche est mené par l’assemblée des personnes concernées et tend à produire une transformation concrète de cette organisation. L’analyse institutionnelle permet d’adapter les formes d’une organisation aux forces qui la composent.

Concrètement

Nous demandons d’abord une rencontre si possible physique entre une ou deux personnes de notre équipe et au moins une ou deux personnes de votre organisation. Après analyse de votre commande au cours de cet entretien, nous vous proposons par la suite des dispositifs d’intervention conçus sur mesure. Nos dispositifs incluent le plus souvent une assemblée de quelques journées de toutes les parties impliquées dans les difficultés à résoudre.

Publicités