Formation produire et récolter son bois en Montagne Limousine.

Dans le cadre des travaux lancés par le groupe forêt du Syndicat de la Montagne Limousine pour impulser une nouvelle culture forestière en Montagne Limousine, Pivoine porte un module de formation au travail du bois intitulé « produire et récolter son bois en sylviculture douce » qui aura lieu à Chamberet (19) du 2 au 5 février 2021. Dans ce même cadre, deux sessions de « chantier-école » encadrées auront lieu pour donner des suites pratiques au module de formation initiale: du 14 au 18 février et du 21 au 25 février, toujours à Chamberet.

Exposé des motifs de la formation (objet, contexte, porteur de projet) :
Formation aux méthodes et aux outils du travail en milieu boisé en sécurité et en autonomie. Le travail du bois fait partie intégrante du travail des exploitations agricoles en Limousin et le développement des approches agro- forestières ou de sylviculture douce, en lien avec les effets du changement climatique, demande des acquisitions de savoirs-faire supplémentaires aux agricultrices et agriculteurs. Abattage d’arbres, élagage, tailles fourragères, entretien des haies et bordures, plantation d’essences plus résilientes feront de plus en plus partie du travail quotidien des exploitations dans les années à venir et demandent des perfectionnements techniques adaptés. Le stage se passera sur une propriété mixte forêt-prairies des environs de Chamberet en Corrèze, où se mêlent les problématiques agricoles et sylvicoles.

  • Objectif professionel général :
  • Acquérir les méthodes et les outils de travail en milieu boisé en sécurité et en
    autonomie ;
  • Comprendre les enjeux et moyens pour pratiquer la sylviculture douce à
    couvert continu notamment dans des contexte d’agro-foresterie ;
  • Apprendre à identifier les essences, les types de boisement, les milieux sensibles à
    protéger lors des travaux ;
  • Valoriser au mieux la ressource en bois sur son exploitation ;

Formations «Démêler des situations et structurer sa réflexion» de Janvier à Juin 2022

                                           

…………………………………………………………………………………………

Session d’initiation :

>> du 17 au 21 janvier 2022 à Limoges : exclusivement ouverte aux personnes sourdes ou malentendantes

>> du 7 au 11février 2022 à Faux la montagne

>> du 9 au 13 mai 2022 quelque part dans le Sud-Est de la France

Session d’approfondissement :

du 18 au 21avril 2021 à Faux la montagne

…….…………………………………………………………………………………………

…….. Mais, c’est quoi l’entraînement mental ?

L’Entraînement Mental est une méthode, une manière d’organiser sa pensée, que nous héritons des mouvements de l’éducation populaire. Elle permet de muscler nos capacités individuelles et collectives à se saisir de situations complexes, à identifier ce qui fait problème, à en découper les différents aspects, à faire preuve d’esprit critique.

Tout comme l’entraînement sportif permet l’entretien et l’amélioration de performances physiques par des exercices réguliers, l’entraînement mental aide à aiguiser la pensée, à développer souplesse et agilité dans nos raisonnements, à élargir nos perceptions, à gagner en justesse.

En décomposant les différents moments des processus de pensée et en saisissant les mouvements d’ensemble et les dynamiques sous-jacentes, la méthode nous invite à aller au-delà des facilités de langage, des raccourcis trompeurs, des lieux communs et des autres moisissures intellectuelles qui nous viennent spontanément.

Issu de la résistance à l’occupation, des maquis du Vercors, et des mouvements d’éducation populaire d’après-guerre, l’entraînement mental cherche à armer tout un chacun pour faire face à toutes ces situations qui, des plus quotidiennes aux plus extra-ordinaires, semblent nous boucher l’horizon, nous paralyser, nous renvoyer à notre impuissance. En partant des situations concrètes, situées, dans lesquelles nous sommes prises, il nous invite à produire notre propre analyse, à affronter la complexité, à travailler les immanquables contradictions du réel à toutes ses échelles.

……. Et ces formations, alors ?

Durant la session d’initiation, nous partagerons son histoire, ses principes, des références théoriques mais surtout beaucoup de pratique ! Car comme tout entraînement, si on reste dans la théorie, ça ne produit pas grand-chose…

La pratique prendra appui sur les situations amenées par les participant.es et proposera différents exercices pour s’entraîner et s’approprier la méthode.

Durant la session d’approfondissement, nous continuerons l’entraînement en pratiquant encore et encore, tout en allant plus loin sur certains points qui nécessitent d’être approfondit (le triangle et la problématisation)

Objectifs de la formation // Ce que permet l’entraînement mental

  • Observer et analyser une situation, afin de la problématiser et d’évaluer les différentes actions à mener.
  • Faciliter et permettre l’expression de positions, de cultures différentes dans la perspective de renforcer la compréhension mutuelle et l’élaboration collective.

…… Public

Acteurs sociaux, chargés de missions, animateurs, salariés ou bénévoles associatifs, coordinateur, et toute personne en situation de travail en équipe, ou impliqué dans des dynamiques collectives (coopératives, GAEC, associations, collectifs…)

De plus il y a un enjeu certain à ce que plusieurs personnes d’une même structure, d’un même réseau ou d’un même territoire s’approprient cet outil commun.

…… Tarifs
Parce que nous souhaitons que le prix ne soit pas un frein à la participation, nous proposons différentes modalités financières :

– Si vous avez des droits à la formation professionnelle, nous pouvons vous aider à faire les demandes de prise en charge. Contactez-nous au plus tôt pour cela, car les procédures et les délais sont variables selon les organismes…

– Si vous n’avez pas de droit à la formation professionnelle, une participation libre vous sera demandez.

Dans tous les cas, il vous faudra adhérer à Pivoine (adhésion annuelle de 10 euros) Si vous souhaitez vous inscrire, nous posez des questions, avoir plus de détails, contactez-nous :

contact.pivoine@ilico.org

«Démêler des situations et structurer sa réflexion»

Formation

«Démêler des situations et structurer sa réflexion»

Automne  2021

…………………………………………………………………………………………

Session d’initiation du 15 au 19 novembre 2021 à Faux la montagne

Session d’approfondissement du 4 au 7 octobre 2021 à Faux la montagne

…….…………………………………………………………………………………………

…….. Mais, c’est quoi l’entraînement mental ?

L’Entraînement Mental est une méthode, une manière d’organiser sa pensée, que nous héritons des mouvements de l’éducation populaire. Elle permet de muscler nos capacités individuelles et collectives à se saisir de situations complexes, à identifier ce qui fait problème, à en découper les différents aspects, à faire preuve d’esprit critique.

Tout comme l’entraînement sportif permet l’entretien et l’amélioration de performances physiques par des exercices réguliers, l’entraînement mental aide à aiguiser la pensée, à développer souplesse et agilité dans nos raisonnements, à élargir nos perceptions, à gagner en justesse.

En décomposant les différents moments des processus de pensée et en saisissant les mouvements d’ensemble et les dynamiques sous-jacentes, la méthode nous invite à aller au-delà des facilités de langage, des raccourcis trompeurs, des lieux communs et des autres moisissures intellectuelles qui nous viennent spontanément.

Issu de la résistance à l’occupation, des maquis du Vercors, et des mouvements d’éducation populaire d’après-guerre, l’entraînement mental cherche à armer tout un chacun pour faire face à toutes ces situations qui, des plus quotidiennes aux plus extra-ordinaires, semblent nous boucher l’horizon, nous paralyser, nous renvoyer à notre impuissance. En partant des situations concrètes, situées, dans lesquelles nous sommes prises, il nous invite à produire notre propre analyse, à affronter la complexité, à travailler les immanquables contradictions du réel à toutes ses échelles.

……. Et ces formations, alors ?

Durant la session d’initiation, nous partagerons son histoire, ses principes, des références théoriques mais surtout beaucoup de pratique ! Car comme tout entraînement, si on reste dans la théorie, ça ne produit pas grand-chose…

La pratique prendra appui sur les situations amenées par les participant.es et proposera différents exercices pour s’entraîner et s’approprier la méthode.

Durant la session d’approfondissement, nous continuerons l’entraînement en pratiquant encore et encore, tout en allant plus loin sur certains points qui nécessitent d’être approfondit (le triangle et la problématisation)

Objectifs de la formation // Ce que permet l’entraînement mental

  • Observer et analyser une situation, afin de la problématiser et d’évaluer les différentes actions à mener.
  • Faciliter et permettre l’expression de positions, de cultures différentes dans la perspective de renforcer la compréhension mutuelle et l’élaboration collective.

…… Public

Acteurs sociaux, chargés de missions, animateurs, salariés ou bénévoles associatifs, coordinateur, et toute personne en situation de travail en équipe, ou impliqué dans des dynamiques collectives (coopératives, GAEC, associations, collectifs…)

De plus il y a un enjeu certain à ce que plusieurs personnes d’une même structure, d’un même réseau ou d’un même territoire s’approprient cet outil commun.

…… Tarifs
Parce que nous souhaitons que le prix ne soit pas un frein à la participation, nous proposons différentes modalités financières :

– Si vous avez des droits à la formation professionnelle, nous pouvons vous aider à faire les demandes de prise en charge. Contactez-nous au plus tôt pour cela, car les procédures et les délais sont variables selon les organismes…

– Si vous n’avez pas de droit à la formation professionnelle, une participation libre (c’est-à-dire à hauteur de vos moyens, cf pièce jointe) vous sera demandez.

Dans tous les cas, il vous faudra adhérer à Pivoine (adhésion annuelle de 10 euros)Si vous souhaitez vous inscrire, nous posez des questions, avoir plus de détails, contactez-nous :

contact.pivoine@ilico.org

Formation « Conduire un arpentage »

Formation « CONDUIRE UN ARPENTAGE »   les 7 et 8 mars 2021 à Faux la Montagne

L’arpentage est une méthode de découverte et de défrichage à plusieurs d’un ouvrage, grâce à une technique de sondage et de construction d’une carte des idées.

Rappel de quelques uns des enjeux de l’ arpentage :

– Désacraliser l’objet « livre » et la lecture.

– Dédramatiser le rapport à la lecture et à la compréhension d’ouvrages dits compliqués, qui ne seraient réservées qu’à certains, et encourager les personnes à se permettre l’expression d’avis, de sensations au sujet de ces ouvrages.

– Expérimenter un travail coopératif et critique. Encourager un processus d’autoformation en s’appuyant sur les ressources de chacun.

– Créer une culture commune autour d’un sujet, d’un savoir théorique.

OBJECTIF(S) VISÉ(S)

Être en capacité d’animer un arpentage selon la méthode transmise.

Être en capacité d’adapter le déroulement et les objectifs selon le public visé et le contexte.

PUBLIC

Tout public et particulièrement : Acteurs sociaux, bibliothécaires, chargés de missions, animateurs, salariés ou bénévoles associatifs…

NB : Dans le cas de la participation de plusieurs membres d’une même organisation à la formation, il y a une plus-value évidente dans le fait que des acteurs d’une même structure, d’un même réseau, ou d’un même territoire s’approprient une méthode commune. ******* PRÉCISIONS SUR LE DÉROULEMENT DE LA FORMATION : LIEU DU RENDEZ VOUS Faux la Montagne HORAIRES 9h15 à 17h30 * Les horaires pourront être rediscutés avec les formatrices lors de la première journée pour satisfaire aux contraintes de chacun. RESTAURATION

Vous pourrez accéder à une cuisine et/ou une salle à manger pour faire réchauffer vos repas (à confirmer). TARIFS Contactez-nous au plus tôt pour procéder aux demandes de prise en charge (auprès des OPCO…) car il est fréquent que les délais de demande de prise en charge auprès de votre OPCO soient au minimum d’un mois avant la date de la formation. Si vous ne pouvez bénéficier d’aucune prise en charge, nous vous demanderons une adhésion annuelle à Pivoine (10 euros) ainsi qu’une participation libre (voir document en pièce jointe). Il est impératif de nous contacter pour vous inscrire.  N’hésitez pas à nous contacter pour toutes autres questions.

05 55 54 93 49 ou contact.pivoine@ilico.org

Facebook: Pivoine

À bientôt, L’équipe Pivoine

Découvrir « l’Entraînement Mental »

…une méthode pas à pas pour :

« Déserrer l’étau », « sortir la tête de l’eau », « démêler la pelote », « tenter d’y voir clair », « être à l’écoute ou en trouver », « ne pas rester seul.e avec ça », « trouver les mots », « sortir du régime de l’émotion », « déplacer les lignes », « trouver un terrain d’entente », « mettre le doigt sur le problème », « ne plus enfoncer les portes ouvertes », « ne pas tomber dans le panneau », « ne pas ajouter à la confusion », « ne plus faire l’autruche », « savoir par où commencer », « identifier les données du problème, les risques et les possibilités», « ne pas sans cesse tourner autour du pot », « tenter de ne pas se casser les dents », « ne pas remettre à la Saint Glin-Glin», « se donner les moyens », …bref

« ne plus être battu.e.s sur les éternels mêmes sentiers battus », « penser et agir dans la complexité »…

Mais encore ?

L’Entraînement Mental est une méthode, une manière d’organiser sa pensée, que nous héritons des mouvements de l’éducation populaire. Elle permet de muscler nos capacités individuelles et collectives à se saisir de situations complexes, à identifier ce qui fait problème, à en découper les différents aspects, à faire preuve d’esprit critique. C’est aussi une invitation à apprendre des situations que nous traversons, à produire à plusieurs de l’expérience, nourrie de constats lucides et les plus honnêtes possibles.

Tout comme l’entraînement sportif permet l’entretien et l’amélioration de performances physiques par des exercices réguliers, l’entraînement mental aide à aiguiser la pensée, à développer souplesse et agilité dans nos raisonnements, à élargir nos perceptions, à gagner en justesse.

En décomposant les différents moments des processus de pensée et en saisissant les mouvements d’ensemble et les dynamiques sous-jacentes, la méthode nous invite à aller au-delà des facilités de langage, des raccourcis trompeurs, des lieux communs et des autres moisissures intellectuelles qui nous viennent spontanément.

Issu de la résistance à l’occupation, des maquis du Vercors, et des mouvements d’éducation populaire d’après-guerre (Peuple et Culture), l’entraînement mental cherche à armer tout un chacun pour faire face à toutes ces situations qui, des plus quotidiennes aux plus extra-ordinaires, semblent nous boucher l’horizon, nous paralyser, nous renvoyer à notre impuissance. En partant des situations concrètes, situées, dans lesquelles nous sommes prises, il nous invite à produire notre propre analyse, à affronter la complexité, à travailler les immanquables contradictions du réel à toutes ses échelles.

Par des allers-retours permanents entre,

ce que je ressens,

ce qui nous constitue,

et la situation qui nous est faite,

trouver ensemble des prises dans la falaise qui nous fait face. Construire une compréhension commune du réel au-delà des évidences qui n’en sont pas, de la philosophie des comptoirs, de la psychologie des magazines et des polémiques sur les réseaux.

Distinguer les aspects, envisager les différents points de vue, trier les causes et les effets, ce qui me concerne, ce qui nous dépasse : trouver ce nous avons le pouvoir de déplacer et contourner ce qui ne bougera pas quoi qu’on fasse.

Et tout ça pour quoi ?

L’Entraînement Mental, dans les différents contextes où il peut être mobilisé, est une manière de stabiliser nos perceptions de la situation, de les confronter à une pluralité de regards, d’expériences, de savoirs, pour se remettre en mouvement. Et ainsi se mettre en position d’agir à nouveau, seul .e ou avec d’autres.

Arpentage: « organisons nous! »

26 novembre 2020

« Organisons-nous ! Manuel critique »,

par Adeline de Lépinay , publié en novembre 2019 par les éditions Hors d’Atteinte.

// alentours de Faux la montagne ou Gentioux – pour les modalités pratiques au vu du contexte sanitaire, contactez-nous.

L’arpentage est une technique qui permet en une journée de débroussailler collectivement un livre en se partageant sa lecture et en mettant en commun les connaissances et les intuitions de tous les participants. Cette méthode a pour objet d’expérimenter un travail coopératif et critique, d’encourager un processus d’auto-formation et de créer une culture commune autour d’un sujet.


Il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’ouvrage avant de l’arpenter, il est même mieux de nepas l’avoir lu !

Présentation par l’éditeur

Par un impitoyable glissement sémantique, les mots d’ordre « Ne me libère pas, je m’en charge » et « L’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes » sont devenus « Prenez-vous donc en main : quand on veut, on peut ». L’ambition d’émancipation et de transformation sociale est balayée par une injonction à s’adapter, le pouvoir d’agir est devenu devoir d’agir. Dans la start-up nation, loin du vieux monde de l’État social et du syndicalisme, chacun est sommé de devenir entrepreneur de lui-même – y compris quand il s’agit de se défendre.

De la lutte contre les oppressions et l’exploitation capitaliste à la construction d’une culture d’émancipation, de la communication non-violente au regroupement entre premiers et premières concernées, d’une action menée depuis l’intérieur du système à l’instauration d’un rapport de force, Adeline de Lépinay, militante et formatrice, s’appuie sur son expérience de l’éducation populaire et du community organizing pour réinterroger les bases de l’organisation collective. S’intéressant notamment aux mouvements sociaux récents, elle propose des pistes de réflexion et d’action concrètes pour tâcher d’être à la fois efficaces, démocratiques et solidaires. ……………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………PRÉCISIONS SUR LE DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE:

…… HORAIRES 9h30 à 16h30 ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………Il est impératif de vous inscrire pour participer. N’hésitez pas à nous contacter pour toutes autres questions. ……………………………………………………………………………………………… Merci de faire circuler cette information autour de vous. À bientôt, L’équipe Pivoine

contact.pivoine@ilico.org

associationpivoine.wordpress.com

Arpentage de « Etre Forêt » de Jean-Baptiste Vidalou au théâtre de Brive dans le cadre des Tribunes de l’Empreinte (scène nationale Brive-Tulle).

Arpentage de « Être Forêt » de Jean-Baptiste Vidalou

en partenariat avec l’Empreinte , scène nationale Brive-Tulle.

Dans le cadre des Tribunes: « Quel monde oser, quel monde bâtir ? »

samedi 10 octobre de 10h à 17h,

Théâtre de Brive

Sur le livre de Jean-Baptiste Vidalou,

«Etre Forêts, habiter des territoires en lutte»,

éditions la dé-couverte, 2017 et en préparation d’une rencontre avec l’auteur le lundi suivant.

L’arpentage est une méthode pour s’approprier collectivement un ouvrage.Le but est de parvenir en une journée à « débroussailler » un livre en mettant en commun les connaissances, les idées et les intuitions de tous les participants. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’ouvrage avant de l’arpenter, il est même mieux de ne pas l’avoir lu !

Pour info: premier rendez-vous des « tribunes »:

lundi 12 octobre à 18h30 au théâtre de Brive

avec Jean-Baptiste Vidalou, philosophe

Les forêts : territoire de l’ingouvernabilité ?

Les bois de Sivens, Notre-Dame-des-Landes, Bure ou encore les Cévennes témoignent que des choses s’inventent du côté des forêts. Certains ont commencé à les habiter, dans la perspective de défendre un autre monde et d’autres usages du territoire. Ces luttes, qui nous

parlent d’ici, trouvent aussi des échos forts du côté des paysans du Guerrero au Mexique, des trappeurs du peuple Cri du Canada qui luttent contre la déforestation, des Pénan de Bornéo qui sont en guerre contre les compagnies de plantation de palmier à huile. Toutes

ces luttes portent un même mot d’ordre : la forêt n’est pas une usine à bois, pas une réserve de biosphère, pas un puits où stocker du carbone, mais le lieu où un peuple s’insurge, se fait ingouvernable. C’est ce dont témoigne l’ouvrage, Être Forêts : habiter des territoires en lutte de Jean-Baptiste Vidalou.

—————–

Jean-Baptiste Vidalou – nom de plume choisit en hommage à la guerre des Demoiselles – est bâtisseur en pierre sèche et agrégé de philosophie. Inspiré par son expérience de vie dans le parc naturel des Cévennes, il a écrit Être Forêts : Habiter des territoires en lutte,

publié aux éditions La Découverte en 2017. Ce livre témoigne à la fois d’une expérience et d’une enquête historique et philosophique sur les forêts, les effets de l’aménagement du territoire et les formes d’ingouvernabilité qui s’y inventent.

renseignements et inscriptions :

Jérome Farges 05 55 26 99 24 / jerome.farges@sn-lempreinte.fr

Arpentage de « Le maître ignorant » de Jacques Rancière à Faux-la-Montagne le vendredi 18 septembre

​​​ARPENTAGE

L’arpentage est une méthode pour s’approprier collectivement un ouvrage.
Le but est de parvenir en une journée à « débroussailler » un livre en mettant en commun les connaissances, les idées et les intuitions de tous les participants.
Il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’ouvrage avant de l’arpenter, il est même mieux de ne pas l’avoir lu !

« Le maître ignorant » de Jacques Rancière

« L’instruction est comme la liberté : elle ne se donne pas, elle se prend. Elle s’arrache aux monopoleurs d’intelligence assis sur le trône explicateur.« 

LIEU DU RENDEZ VOUS Faux la Montagne (le lieu précis sera confirmé aux inscrits) …… 

En l’an 1818, Joseph Jacotot, révolutionnaire exilé et lecteur de littérature française à l’université de Louvain, commença à semer la panique dans l’Europe savante. Non content d’avoir appris le français à des étudiants flamands sans leur donner aucune leçon, il se mit à enseigner ce qu’il ignorait et à proclamer le mot d’ordre de l’émancipation intellectuelle : tous les hommes ont une égale intelligence. On peut apprendre seul, sans maître explicateur, et un père de famille pauvre et ignorant peut se faire l’instructeur de son fils. L’instruction est comme la liberté : elle ne se donne pas, elle se prend. Elle s’arrache aux monopoleurs d’intelligence assis sur le trône explicateur. Il suffit de se reconnaître et de reconnaître en tout autre être parlant le même pouvoir.
Il ne s’agit pas de pédagogie amusante, mais de philosophie et, si l’on veut, de politique. La raison ne vit que d’égalité. Mais la fiction sociale ne vit que des rangs et de leur inlassable explication. À qui parle d’émancipation et d’égalité des intelligences, elle répond en promettant le progrès et la réduction des inégalités : encore un peu plus d’explications, de commissions, de rapports et de réformes, et nous y arriverons. La société pédagogisée est devant nous. À sa manière moqueuse, Joseph Jacotot nous souhaite bon vent.
(Présentation de l’éditeur)
…………………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………Vendredi 18 septembre 2020 à Faux la Montagne…………… ………………………………………………………………………………………………PRÉCISIONS SUR LE DÉROULEMENT DE LA FORMATION:  

HORAIRES 9h30 à 17h00 …… 

RESTAURATION Vous pouvez accéder à une cuisine pour faire réchauffer vos repas. Possibilité de manger à l’auberge de la Feuillade à Faux pour les personnes qui le souhaitent. …… 

TARIFS Participation libre